La poésie n’a d’autres buts qu’elle même

INTRODUCTION

La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers (il existe cependant des poèmes en prose), dans lequel l’importance dominante est accordée à la forme, c’est-à-dire au signifiant. La poésie est un art du langage qui fait une utilisation maximale des ressources de la langue. Comme tout genre littéraire, la poésie est l’aboutissement dutravail du poète car en effet comme le dit Victor HUGO chacun travaille et sert à quelque chose. D’autres auteurs comme Charles BAUDELAIRE soutiennent que la poésie n’a pas d’autre but qu’elle-même.

PROBLÉMATIQUE ET PLAN

On peut donc se poser la question de savoir quel est le véritable rôle de la poésie dans notre société.
Pour répondre à cette question qui nous sert de problématique, ilconvient d’expliquer d’avantage ce que dit Baudelaire et puis naturellement compléter sa définition par d’autres fonctions de la poésie détachées du poète. Nous développerons donc dans une première partie la vision de la poésie par Charles BAUDELAIRE, puis dans une seconde partie celle de Victor HUGO et Théophile GAUTIER, enfin nous démontrerons que la poésie a parfois un objectif précislorsqu’il s’agit par exemple de faire entendre un message ou un but social.

I/ LA POÉSIE SELON BAUDELAIRE

On peut imaginer dans un premier temps que Charles BAUDELAIRE a voulu dire que « le poète n’écrit que pour créer quelque chose de beau, c’est-à-dire quelque chose d’attirant et non forcément quelque chose d’esthétique ou de parfait ». Selon Charles BAUDELAIRE, il faudrait introjecter lasouffrance pour pouvoir ensuite la sublimer afin d’aller vers l’expression créatrice, vers le « beau ». D’autre part, il définit la pure beauté comme une beauté qui se démarque des autres, qui ne rentre pas dans les « normes » donc qui est différente. Et c’est cette pure beauté que le poète doit rechercher et transcrire sur ses poèmes.

On peut également penser que Charles BAUDELAIRE a voulu dire que lepoète n’écrit que pour son plaisir personnel ou pour satisfaire un besoin qui lui est propre. Effectivement le poète en tant qu’artiste ne reproduit que ce qui est intérieur à lui c’est-à-dire personnel. Dans ce sens, la poésie et le poète ne font qu’un, au même titre, que le contenu est dans le contenant. Selon Baudelaire, le poète cherche à se satisfaire et c’est cette satisfaction qui justifie sonbesoin d’écrire autant qu’il est la source de son inspiration.

Enfin, on peut supposer que BAUDELAIRE a voulu dire que la poésie n’a qu’un but ludique et donc que le poète n’écrit que dans l’intention de créer un nouveau langage via la poésie. Le poète cherche à explorer les jeux de langage et s’amuse alors avec les mots : il joue avec les images, les figures de style, les rythmes et/ou lessonorités. Grâce à la poésie, le poète pourrait alors être « libre » de s’exprimer comme bon lui semble et le lecteur aurait sa propre interprétation du poème. C’est le cas dans Familiale de Jacques PREVERT où l’auteur associe, oppose, détourne et fait sonner les mots les uns avec les autres et, grâce à ce travail d’orfèvre, réussit à caricaturer le quotidien d’une famille tout en rajoutant unetouche d’humour au poème.

Pour BAUDELAIRE (et d’autres symbolistes), la poésie se centre sur la recherche du Beau et sur elle-même. Cette vision de Baudelaire, à la limite égoïste, fait de la poésie un art égocentrique alors qu’en tant que telle la poésie comme tout art échappe à son auteur dès lors qu’elle est exprimée et devient pour la société objet de contestation, de contemplation, deréflexion et source d’autres inspirations pour d’autres auteurs. En clair, la vision de BAUDELAIRE méconnaitrait les fonctions sociales de la poésie, telles que celles définies par Victor HUGO et Théophile GAUTIER.

II/ AUTRES FONCTIONS DE LA POÉSIE

Selon Victor HUGO et Théophile GAUTIER, la poésie a pour fonction de nous parler des croyances religieuses. Le poète exprime et partage sa foi….