Synthese sur la masculinité et la féminité

Synthèse sur la masculinité et la féminité

Les inégalités entre homme et femme est une question de société devenue centrale aux XXe et XXIe siècle, particulièrement dans les sciences sociales : place dans les fonctions dirigeantes (politique, entreprise, syndicats, églises, etc.), évolutions de carrière et de rémunérations, vie sexuelle, rôle au sein de la famille.
Nous sommes entourés demessages où les femmes paraissent faibles et les hommes forts, où les femmes sont meilleures pour s’occuper des enfants et les hommes pour gagner de l’argent. Nous sommes obligés de nous conformer à la norme masculine ou féminine, pour obtenir une identité reconnue par les autres, pour agir, pour penser, pour faire parti des humains. Quatre documents traitent du sujet de la masculinité et de laféminité.
Catherine David dans son article Le cerveau n’a pas de sexe ironise sur le fait que les différences entre les hommes et les femmes viennent de nos gènes et que nous ne pouvons pas luttés contre, que les hommes savent lire les cartes routières et les femmes sont bavardes et habiles de leurs dix doigts. Judith Butler dans son article Nous ne sommes pas sexuellement déterminés nous dit quel’école, l’église et la famille renforcent l’idée que les hommes et les femmes sont différents et que dés la naissance, l’enfant apprend à percevoir ce qui est acceptable en société. Elfriede Jelinek dans son ouvrage Les amantes fait une satire de la société en disant que les femmes sont destinées à coudre et que leurs destins sont imposés. Hubert Blatz dans son dessin C’est Dieu qui l’a voulu nousexpose un stéréotype qui est que la femme doit faire les tâches ménagères. Les changements intervenus avec la montée progressive de la participation des femmes au marché du travail et l’élévation de leur niveau d’éducation, peinent à produire tous leurs effets, Si les parents sont un peu plus nombreux depuis dix ans à vouloir que leurs enfants poursuivent leurs études, les différences selon le sexe del’enfant sont restées les mêmes. Les familles, comme les enfants d’ailleurs, ont les ambitions du « possible ». Quelles sont les origines des différences observées entre les hommes et les femmes ? Est ce dû à notre environnement social ? Dans un premier temps, la notion de stéréotype sera défini, dans un deuxième temps, nous étudieront l’origine des inégalités entre les hommes et les femmes.
Lesstéréotypes sont des images préconçues, toutes faites, habituellement admises et reconnues. L’usage du stéréotype revient à économiser la réflexion, car il est basé sur des a priori. Catherine David dans son article Le cerveau n’a pas de sexe ironise sur le fait que des stéréotypes entre les hommes et les femmes existent que les hommes savent lires les cartes routières et les femmes sont bavardeset habiles de leurs mains. Les femmes sont destinées à des métiers manuels et les hommes à des métiers scientifiques, cela est dû à nos gènes. Judith Butler dans son article Nous ne sommes pas sexuellement déterminés se moquent de la société en disant que en grandissant les femmes auront un bon mari et de beaux enfants et que dès notre naissance le scénario de notre vie est tout tracé, si c’est unefille, on l’habille en rose, si c’est un garçon on l’habille en bleu. Elfriede Jelinek dans son ouvrage Les amantes fait une satire de la société en disant que les femmes sont destinées à coudre et que leurs destins sont imposés, que si quelqu’un vit son destin, alors c’est un homme, si quelqu’un se voit imposer un destin, alors c’est une femme. Hubert Blatz dans son dessin C’est Dieu qui l’avoulu nous expose un stéréotype qui est que la femme doit faire les tâches ménagères. La société actuelle nous montre chaque jour des stéréotypes et des inégalités entre les hommes et les femmes. Les hommes et les femmes ne sont pas égaux au niveau du travail, des salaires ou au niveau de l’éducation. Bien que cela soit moins présent depuis plusieurs années, ils existent toujours.

Les…