Les remèdes à la crise de 1929 sont-ils les mêmes que ceux à apporter à la crise actuelle

Sujet: Les remèdes à la crise de 1929 sont-ils les mêmes que ceux à apporter à la crise actuelle

La crise est un passage de la croissance à la récession, elle peut atteindre un ou plusieurs agents économiques qui sont presque en cessation de paiement. La crise a différents effets négatifs qui affectent la société dans son ensemble tels que : l’augmentation du chômage, la détérioration ducommerce international, etc.
La crise actuelle s’identifie sur certains aspects à celle de l’année 1929 malgré les différences de contexte et de remèdes. Quelles sont les remèdes apportés à la crise actuelle ? Sont elles les mêmes que celles de la crise de 1929 ?
Nous montrerons en premier lieu les différents aspects de la crise de 1929. Dans un second temps Nous analyserons les impacts de lacrise actuelle ou la crise des subprimes.

La crise de 1929 était une crise mondiale, elle a débuté à partir des Etas-Unis et s’est propagée par la suite à l’Europe, puisque les banques européennes avaient souscrits aux produits américains (achat d’actions, placement dans l’immobilier, achat d’obligations, échanges commerciaux, etc.) les banques et les bourses des pays européens se sont trouvéestrès vite affectées.
La raison qui a déclenchée la crise de 1929 est la spéculation boursière. Les spéculateurs tentaient de s’enrichir en achetant à crédit et en vendant des actions. Cette spéculation était favorisée par le crédit bancaire qui finançait 100% du bien immobilier ; voire au-delà. En 1929, ce sont les fermiers qui étaient privilégiés dans l’octroi des crédits sans garanties (saufles hypothétiques terres possédées mais remise de titres de propriété comme sûretés réelles). La bulle spéculative a éclaté le jeudi 24 octobre qu’ils ont appelé le « jeudi noir ». Ce Krach a marqué la plus grande crise du 20ème siècle. Des milliers d’actions avaient vue leur valeur s’effondrer.
La crise ne s’est pas limités aux bourses, elle aussi touché le secteur bancaire par l’insuffisancedes liquidités. Les gens se trouvaient dans l’incapacité de rembourser leurs dettes ce qui a conduit à la ruine des banques. Les industries elles aussi furent affectées par la baisse de la demande ce qui a conduit aux licenciements en masses.

Au tout début de la crise l’Etat n’a pas intervenu elle a laissé faire le marché comme le recommandait les théoriciens néoclassiques. Ce n’est qu’après 4années de crise que l’Amérique élit Franklin Roosevelt (1882-1945) président en 1932 pour voir Celui-ci mettre en place le « New Deal » c’est-à-dire des réformes qui visent à restructurer le secteur bancaire et à offrir du travail aux chômeur en s’inspirant de la théorie Keynésienne qui incitait à l’interventionnisme Etatique par la relance de la demande.

La crise actuelle a été aussicausée par les subprimes. Ceux-ci sont des crédits hypothécaires qui ont vu leur apparition aux Etats Unis. Ils sont aussi appelé crédits à risque à cause des risques que prennent les emprunteurs (taux de l’emprunt variables) et les préteurs(le bien hypothéqué est seule garantie).
Ce qui a poussé les deux parties (emprunteur/préteur) à prendre le risque est que le préteur avait possibilité demaintenir les taux bas au début des prêts suite à des montages sophistiqués et complexes et l’emprunteur bénéficiait du taux bas de début du prêt et du grossissement de la bulle spéculative c’est-à-dire de pouvoir revendre son bien à n’importe quel moment et avec bénéfice. Le subprime était considéré individuellement risqué mais globalement sûr et rentable car ça reposait sur une hausse rapide duprix de l’immobilier.

Mais, les emprunteurs étaient souvent des ménages à faible revenu, qui ont accusés des retards de paiement ou ont cessé tout paiement suite à la perte de l’emploi pour délocalisation ou plans de restructuration imposés par la fameuse compétitivité des entreprises.
Les créanciers étaient les banques et organismes de crédit spécialisés, qui ont titrisé une partie de…