Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen

L’Homme ne vit pas seul dans la société. Ses relations avec l’autrui nécessitent un certain nombre de comportements et d’obligations. Mais, comment peut-il être lecitoyen parfait? Est-ce qu’en obéissant aux ordres? Ou plutôt en résistant à ces derniers? Et quelle est la relation entre l’obéissance et la résistance?

L’Hommemaintient des relations avec les autres, ces relations rendent la société un ensemble très complexe. Qu’il faut gérer, organiser et guider. Pour ce, il existe deslois. L’Homme est donc tenu de respecter ces lois en y obéissant. Par cette obéissance, l’Homme assure l’ordre. Et par cet ordre, la société devient un ensemblehomogène, facile à gérer et à guider.

Mais, il faut tout de même, pour éviter la dictature, ne pas obéir à tous les ordres. C’est là que nait la notion de résistance.Par cette résistance, l’Homme va chercher à garantir une chose essentielle dans sa vie, à savoir la liberté. Il peut donc être libre, à choisir, à s’exprimer, àvivre. Néanmoins, nous savons tous que là où commence la liberté de l’autre, s’arrête la nôtre. Donc, il faut gérer cette liberté, par le respect de l’autrui. C’est icique les deux notions « Obéissance » et « Résistance » nous semblent non contradictoires comme on peut le croire, mais inséparables: L’ordre et la liberté se complètent.Cependant, il reste à savoir que l’Homme ne doit pas obéir et accepter n’importe quel ordre. Il ne doit pas non plus résister et refuser tous les ordres. Il doitplutôt réfléchir. Et donc c’est cette notion de réflexion qui manque pour faire d’un Homme, le citoyen parfait. Il aide à maintenir l’ordre tout en restant libre.