L’europe des etats (1ères)

Introduction : qu’est-ce que l’Europe ? (3 heures)

I Quelles limites pour l’Europe ?

Limites, frontière, continent, identité, influence
Q1 Un continent bien délimité ?
Alors que l’Europe s’individualise fortement au nord, à l’ouest et au sud grâce aux océans, mers et détroits qui la bordent l’est est délimité par des frontières conventionnelles qui ne marquent pas une réelle discontinuitéavec le continent asiatique, justifiant parfois de l’emploi du mot Eurasie
A l’échelle du monde l’Europe se distingue des autres continents par une superficie nettement moindre, seule l’Australie est comparable à cet égard.
Ces deux éléments conduisent donc à l’idée que l’Europe est également une question liée à l’affirmation d’une identité commune qui la distingue des autres territoires.
Q2Une identité affirmée ?
L’identité européenne se compose d’un fort héritage commun, culturel et économique. C’est celui de la chrétienté qui a profondément marqué l’Europe, mais qui présente toutefois une diversité à travers ses composantes, catholique, protestante et orthodoxe, et qui n’exclut pas une notable présence de l’Islam (présence et influence au sud de l’Europe, et migrations).
C’estaussi le résultat d’intenses mouvements intellectuels qui ont parcouru l’Europe, l’Humanisme au XVIème et les Lumières au XVIIIème qui ont apporté des valeurs communes. C’est enfin l’héritage des intenses échanges économiques qui ont parcouru l’Europe reliant le Bassin Méditerranéen au Nord (Baltique) et à l’Ouest de l’Europe (Manche et Mer du Nord).

Voir aussi :http://fr.wikipedia.org/wiki/Limites_de_l%27Europe

II Quelle place pour l’Europe ?

Peuplement, foyer de peuplement, États, centre
Q1 en quoi est-ce un foyer de peuplement ?
L’Europe est un des principaux foyers de peuplement de la planète avec plus de 500 millions d’habitants. Les densités (92 hab/Km² en moyenne) y sont parmi les plus élevées de vastes régions dépassent les 400 hab/Km².
Cette concentration suit deuxaxes principaux, NS du Sud de l’Angleterre à la Plaine du Pô qui forme la zone la plus peuplée, et un axe E-O de l’Ukraine à la Grande Bretagne, on peut relever également les littoraux qui présentent d’importantes densités. De plus les espaces vides sont limités aux hautes montagnes et au latitudes élevées et donc assez rares.
Le peuplement européen est ancien, lié au développement de civilisationsagricoles, il a été dynamisé par les courants économiques qui se sont établis entre la Méditerranée et le Nord de l’Europe mais aussi alimenté par de nombreuses vagues migratoires (Grandes invasions notamment). C’est surtout la révolution industrielle et agricole (XIX XXème) qui a favorisé la croissance de la population européenne en lui fournissant de quoi vivre. L’essor économique a entretenudepuis une immigration importante (dans l’UE à 15, 19 millions de personnes n’ont pas la nationalité de l’État dans lequel elles habitent). Toutefois à une échelle plus régionale certaines zones ont souffert de la déprise rurale au profit des régions urbanisées et industrialisées.
L’Europe a connu un dynamisme fort au XIXème alors qu’elle faisait sa transition démographique permettant un doublementde la population tout en entretenant une immigration vers d’autres régions du monde. En revanche depuis les années 60 elle fait figure de vieux continent, les pays enregistrent une baisse de la fécondité, et certains perdent de la population (Allemagne et certains pays de l’Est)
L’Europe s’affirme enfin comme un continent fortement urbanisé, c’est l’héritage d’une longue histoire urbaine (citésantiques, villes marchandes du Moyen Age, urbanisation liée à l’industrialisation puis plus récemment à l’essor des services). Cela se lit dans le paysage particulier des villes européennes qui juxtaposent à des centres-villes souvent anciens présentant un caractère affirmé, des périphéries modernes analogues à celles d’autres continents.
Q2 un Centre du monde ?
A la fin du Moyen Age l’Europe…