François rabelais, pantagruel ii eme livre, chapitre 8

François Rabelais, Pantagruel
II eme livre, chapitre 8

Introduction :

Pantagruel paraît à Lyon en 1532. Publié sous le pseudonyme d’Alcofribas Nasier (anagramme de son nom). Reprend traditionpopulaire, récit consacrés à des géants grotesque. Pas histoire populaire puisque Rabelais remplit ses œuvres d’idées humanistes, de références savantes, de critiques de l’Eglise et de l’enseignementtraditionnel. Dès sa parution, la Sorbonne le censure. Sorbonne décide de la moralité et du dogme des œuvres. Trame du récit suit avec la parodie => canevas roman chevalerie => généalogie, naissancefabuleuse, exploits. Au chapitre 8, Pantagruel finit son éducation avec le tour des grandes universités. Ilreçoit à Paris une lettre de son père Gargantua : lettre avec programme d’éducation. Extrait à la fin de la lettre.
Le texte exprime les sentiments de Gargantua envers Pantagruel mais aussi un traitéd’éducation inspiré par l’idéal humaniste. Le texte subversif où Rabelais prête à son héro sa propre liberté de penser.

Problématique :

? Dans quelle mesure cette lettre reflète-t-elle lesambitions conquérantes de l’humanisme ?

Plan :
I.] Une lettre
II.] Un programme d’étude ambitieux
III.] Une formation morale

I.] Une lettre
Indices d’énonciation montre que le texte est unelettre. Le pronom personnel « je » émetteur, « tu » destinataire, lieu d’émission, date. Le destinataire est identifiable par l’apostrophe « mon fils » (l.1, 21,70).Impératif entre le Père et le fils. Plusieurs façon d’obéissance du filspour le père : l.29 « qu’il n’y ait pas » (tournure impersonnelle). L .50, « il te faudra ». Tournures à valeurs d’obligation. Nombreux impératifs : l.45 « acquiert », l.33 « continue », l.43 « relis…