En quoi les métamorphoses des dieux sont-elles différentes entre elles ?

Les métamorphoses des Dieux

En quoi les métamorphoses des Dieux sont-elles différentes entre elles ?

Nous allons étudier les métamorphoses des Dieux dans les chants V à XIII de l’Odyssée écrit par Homère et traduit par Philippe Jaccottet. Nous n’avons pas d’informations réellement sûre sur Homère mais nous pensons que s’était un vieillard aveugle, qui aurait été originaire de Smyrne enIonie ( c’est une région de l’Asie mineure ) et qui aurait vécu dans l’île de Chios, au VIIIe siècle avant J-C. On pense également que s’était un aède qui composait et récitait des poèmes épiques. L’ Odyssée raconte les aventures épiques du voyage d’Ulysse, roi d’ Ithaque et ayant combattu à la guerre de Troie et croisant sur son chemin divers Dieu Grecs.
Nous verrons donc en quoi les métamorphosesde ces Dieux sont-elles différentes entre elles.
Nous verrons en première partie que les métamorphoses peuvent affecter l’esprit et le physique selon le Dieux qui la provoquera, ensuite nous verrons que la métamorphose peut être voulue et nous finirons par voir que la parole joue un rôle de transformation sur les personnes.

Nous verrons dans cette partie que les métamorphoses peuventaffecter le physique mais aussi l’esprit.
La métamorphose peut affecte l’aspect physique tout en gardant l’esprit intact. Les compagnons d’Ulysse par Circé sont métamorphosés en porcs, mais leur âme reste celle d’humains. Après qu’Ulysse est demandé à ses compagnons d’aller voir Circé, tous ce font métamorphoser en cochon, après avoir entendu le chant de celle-ci et bu le philtre magique de la déessemais, sauf Euryloque en échappera ayant vu le piège arrivé, et ira tout raconter à Ulysse. Hermès va lui donner une herbe contre les sortilèges et il va donc obtenir le retour de ses compagnons. « Ils s’arrêtèrent dans l’entrée de la déesse; / ils entendaient Circé chanter dedans à belle voix […] Elle les conduisit vers les sièges et les fauteuils, puis leur mêla du miel, de la farine et du fromagedans du vin de Pramnos, ajoutant ensuite au mélange un philtre qui devait leur faire oublier la patrie. » Chant X, v. 220 – 221 et v. 232 – 235. « Des cochons, ils avaient les groins, les grognements, les soies, tout enfin, sauf l’esprit, qui resta esprit de mortel » Chant X, v. 239 – 240.
A l’aide d’Athéna, Ulysse est lui aussi métamorphosé pour mieux être perçu des autres et être accueillicomme il se doit. Ce sera le cas quand Athéna le transformera en homme d’une beauté divine à son arrivé au palais d’Alcinoos : « Alors Pallas, fille de Zeus, le fit paraître / plus grand , plus vigoureux, déroulant sur sa nuque / une toison bouclée comme la fleur de jacinthe. / Comme quand un bon ouvrier, instruit par Héphestos / et Pallas Athéna en toute espèce d’arts, revêt / d’or un objetd’argent, et fait de gracieux ouvrages, / ainsi de grâce elle vêtit sa tête de ses épaules. » Chant VI, v. 229 – 235, ou bien pour se venger, comme à son arrivé à Ithaque où il sera transformé en vieillard afin qu’il se rende chez le porcher sans être reconnu : « Elle flétrit sa belle peau sur son corps souple, / fit tomber de son chef ses cheveux blonds et lui posa / sur tout le corps la peau d’un hommetrès âgé, / puis érailla ses yeux jadis si beaux; / elle lui mit d’autres habits, de vieux haillons / crasseux, loqueteux, taché de fumée; / elle jeta dessus une ample peau de cerf, râpée; / lui donna un bâton, une affreuse besace / toute trouée : la bretelle était une corde. » Chant XIII, v. 430 – 438.

La métamorphose peut affecter l’esprit, comme c’est le cas avec l’absorption du lotus quifait oublier l’idée du retour. Le lotus est le seul aliment qui mangent les Lotophages. « Quand on eut apaisé la soif et l’appétit, / j’envoyai de mes compagnons pour s’informer / quels étaient les mangeurs de pain qui vivaient là ;/[…] Aussitôt, ils partirent se mêler aux Lotophages ; / ceux-ci n’en voulaient pas à la vie de mes compagnons,/ils leur offrirent du lotus pour qu’ils en goûtent. /…