Dissertation sur la poésie « reverdy »

Dissertation de Français
Introduction :
La poésie est un genre littéraire qu’existe depuis des siècles, elle reste cependant difficile à définir. Plusieurs auteurs la définissent de différentes manières. Sa définition reste alors variée selon auteur et époque. Des poètes comme Victor Hugo, Rimbaud et Baudelaire avaient leurs propres idées sur les fonctions de la poésie, c’est le cas aussi dePierre de Reverdy. Dans Le livre de mon bord il écrit : « La poésie est à la vie ce qu’est le feu au bois. Elle en émane et la transforme. ». Reverdy emploie une analogie entre la relation feu et bois et la relation poésie et vie. Il met en valeur deux caractéristiques importantes de la poésie : elle émane de la vie puis elle la transforme. On remarque que la syntaxe de cette dernière phrase estchronologique : dans un premier temps elle émane puis elle la transforme, donc on peut diviser cette citation en ces deux étapes. Cependant, l’imprécision de la citation nous laisse un grand espace à l’interprétation. Selon la citation de Reverdy, La poésie « est » quelque chose à la vie, donc elle doit avoir un devoir ou pouvoir sur elle. Alors le problème est comment comprendre cette phrase etpenser à la relation entre la vie et la poésie : En quoi la poésie en émane et transforme la vie ? Dans un premier temps on étudiera comment la poésie émane de la vie, puis en verra quels aspect de la vie sont transformés par la poésie pour finalement chercher les devoirs et pouvoirs de la poésie envers la vie.

I- La poésie est une émanation de la vie.
A- La poésie provient de la vie : « La vieest source de poésie ».
Premièrement, C’est irréfutable que le feu ne peut pas exister par lui même, il subsiste grâce à une source. Cette source est dans le cas général le bois, « Le feu est émaner du bois ». De même manière la poésie subsiste grâce à une source, la vie. Mais cette affirmation n’implique pas que la poésie soit de « la vie », or elle implique que la poésie est enessence de la vie (comme le feu est en essence du bois) puis une infinité de caractères autres à la vie sont liés à la poésie. Dans cet aspect la vie prend le sens de « Réalité » ou d’ « événement vécus ; expérience ». Le Poète utilise ses connaissances sur la vie et ses propres expériences pour les communiquer à travers la poésie. Donc on peut dire que la poésie est l’interprétation de la vie.Un exemple très pertinent est Rimbaud, ses poèmes sont caractérisés par la présence des expériences personnelles qu’il vécu à ses jeunes 17 ans. En 1870, le 29 septembre, il écrit le poème autobiographique, « Roman ». Là, âgé de 17 ans, Arthur Rimbaud raconte comme à 17 ans les hommes tombent amoureux de manière naïve. Ils ne sont pas préoccupés et se laissent emporter dans la nature de la vie etl’amour. Vers 1 : « On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. » L’utilisation du « On » dans tout le poème nous laisse comprendre sous-entendue que c’est une œuvre autobiographique, l’auteur généralise sont cas pour que le lecteur s’identifie, Puis la référence de l’âge de 17 ans met en évidence qu’il fait allusion à lui même.
B- La poésie est résultat de la vie : « La poésie est unevitrine de la vie »
Même si on a déjà abordé la principale caractéristique d’une émanation (Elle conserve l’essence de sa source), on n’a pas analysé ce sujet. L’état du feu est lié à l’état du bois que l’émane. Une bonne pièce de bois brulera de meilleure manière qu’une mauvaise. On peut reconnaitre à partir du feu émané l’état de sa source. Dans ce cas la poésie aussi donne descaractéristiques de la vie. A partir du poème on peut reconnaitre la réalité de laquelle il est émané. L’essence du thème du poème sera toujours conservée. Par exemple, dans le cas où le poète prétend transformer une situation désagréable en agréable. Il pourra l’embellir tout se qu’il veut, cependant le lecteur saura que dans la réalité la situation n’est pas ainsi. Avec « Une charogne» In les fleurs du…