Développement durable

I – Définition:

Le développement durable est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Face à l’urgence de la crise écologique et sociale qui se manifeste désormais de manière mondialisée (changement climatique, raréfaction des ressources naturelles, écarts entre pays développés etsous-développés, perte drastique de biodiversité, catastrophes naturelles et industrielles..), le développement durable est une réponse de tous les acteurs pour reconsidérer la croissance économique à l’échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects écologiques, environnementaux et sociaux humain du développement.

Dans le temps: nous avons le droit d’utiliser les ressources de la Terre mais ledevoir d’en assurer la pérennité pour les générations futures.
Dans l’espace: chaque humain a le droit aux ressources de la Terre, c’est le principe de destination universelle des biens.

Tous les secteurs d’activité sont concernés par le développement durable: l’agriculture, l’industrie, l’habitation, l’organisation familiale, mais aussi les services, finances et tourisme par exemple.II – Historique:

L’émergence du concept de développement durable a été longue. L’idée d’un développement pouvant à la fois réduire les inégalités sociales et réduire la pression sur l’environnement a fait son chemin.

1968:

Création du Club de Rome regroupant quelques personnalités occupant des postes relativement importants dans leurs pays respectifs et souhaitant que la recherches’empare du problème de l’évolution du monde pris dans sa globalité pour tenter de cerner les limites de la croissance économique.

Au XXI siècle une chute brutale des populations à cause de la pollution, de l’appauvrissement des sols cultivables et de la raréfaction des énergies fossiles.

1987:

Une définition du développement durable est proposée par la Commission mondiale surl’environnement et le développement. Le protocole de Montréal relatif aux substances qui appauvrissent le couche d’ozone est signé le 16 septembre, signe qu’un engagement collectif est possible.

1992:

Deuxième sommet de la Terre, à Rio de Janeiro. Consécration du terme « Développement durable », le concept commence à être largement médiatisé devant le grand public. Adoption de la convention de Rioet naissance de l’Agenda 21. La définition Brundtland, axée prioritairement sur la préservation de l ‘environnement et la consommation prudente des ressources naturelles non renouvelables, sera modifiée par la définition des «Trois Piliers » qui doivent être conciliés dans une perspective de développement durable: le progrès économique, la justice et la préservation de l’environnement.

1997:3e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, à Kyoto, au cours duquel sera établi le protocole de même nom.

2005:

Entrée en vigueur du protocole de Kyoto sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans l’Union Européenne. Adoption, en France, d’une carte de l’environnement, insistant sur le principe de précaution.

2009:

Copenhague accueille lesommet de l’ONU sur le climat. Confrontés à l’urgence du changement climatique, les dirigeants du monde entier devront parvenir à se rassembler autour d’un projet politique et donner suite au protocole de Kyoto qui expire fin 2012. Sans cela il deviendra le plus en plus difficile de maîtriser les impacts d’un grave bouleversement du climat.

III – Enjeux et objectifs du développement durable.L’objectif du développement durable est de définir des schémas viables qui concilient les trois aspects économique, social et environnemental des activités humaine: Trois piliers à prendre en compte par les collectivités comme par les entreprises et les individus. La finalité du développement durable est de trouver un équilibre cohérent et viable à long terme entre ces trois enjeux. A ces…